historiette4_Véro Côté

Illustration de Véronique Côté

.

     Après qu’elle m’eut octroyé la plus sublime des fellations, j’allai chercher un cube de glace, le mis dans ma bouche et le laissai fondre sur ses mamelons tout en les léchant. Sa respiration se fit plus saccadée. Haletante, elle écrasa ma tête contre sa poitrine. Elle n’en pouvait plus. Elle me jeta sur le dos. Elle prit le cube de glace et l’inséra dans son vagin. Elle s’assit sur mon visage et laissa un minuscule filet d’eau fraîche couler dans ma bouche.

     Jamais je ne fus si désaltéré en faisant du sexe.

.

-Blide Vernàkën

Blide Vernàkën

Leave a Reply