9_DontStop_Guedoune_DavidArcouette

Illustration de David Arcouette

J’étais à deux doigts d’la déviarger avec mon poing, pis c’est pas d’l’entendre gueuler qui allait m’empêcher de pousser plus loin. À m’avait assez faite chier avec l’esti de persévérance, que l’heure était venue d’y faire goûter à sa médecine. J‘y disais de s’arranger pour dilater à « bébé », que j’pouvais rien faire moi avec une plotte qui r’ouvre comme un cul. À m’disait que c’était pas d’sa faute si était trop tight.  Elle me répondait ça tout en tirant plus fort sur ses deux mains luisantes qu’elle avait de visser aux cuisses. C’est rare qu’une junkie du fitness te refuse un défi. Encore plus, si la dite droguée avait passé la dernière année à t’casser les oreilles avec ses mystérieuses origines roumaines et sa flexibilité d’ancienne gymnaste du bloc de l’Est. Pas l’temps d’choker Comaneci! L’écartèlement s’approchait de la split et tellement large, que j’avais d’la misère à saisir du regard en une shot, l’envergure panoramique de ses grandes pattes. R’ouverte de même, à devait faire sa hauteur en largeur, genre de règle d’la proportion divine comme y parle dans l’Da Vinci Code… Entk, on était vraiment en train d’fucker l’golden number de sa fente, ça c’est sur. Le lousse crée par la manœuvre me laissait quand même passer un quatrième doigt. C’était le petit et mettons qu’on a pas trop eu envie de crier victoire. Le thumbs up devant l’orifissuré (esti ça fist une fille pis ça s’prends pour Sol!), j’ai eu peur qu’à tombe sans connaissance. Étourdie pis à boute, elle s’efforçait de lubrifier en se crachant dans snatch, mais force est d’admettre qu’à manquait d’visou. De l’écume de la touffe à la face, on aurait pu croire qu’elle avait pogné la rage. En m’coachant d’embrayer au plus criss, à s’est saisi d’mon pouce pour essayer de lui trouver une place dans son trou. Échec lamentable. En se l’plantant dans l’urètre à failli tombé du bench, pis j’l’ai faite mordre dans ma serviette pour étouffer son cri. Ciboire ça prend du juice! La bouche en pit de sable, j’checkais du coin de l’œil pour un corps gras, mais s’pas facile à trouver dans un gym de crossfit. Plus paniqué qu’excité et trop avancé pour reculer, je cherchais un miracle dans le rayon d’un mètre de portée que me conférait mon seul bras libre. Pis c’est à ce moment-là que j’me suis rappelé qu’y me restait du Gatorade dans ma gourde de poignet. J’me suis dit pourquoi pas, han? Y font des millions à nous dire que c’est l’meilleur fluide au monde. Michael Jordan passe ses journées à s’gargariser avec leur punch à l’orange, pis s’toujours ben pas un cave! Leur slogan c’est « As-tu ça en toi », criss! D’mandez-y à Comaneci si à l’a ça en elle voir! Anyway, c’était pu le temps d’niaisé. J’ai pwishé s’qui restait d’Éclair Bleu sur mon pouce. À s’est accroché à barre du bench. Décidément, on pouvait pas lui enlever son regard déterminé à elle. Crossfiteuse du caliss. J’ai recommencé à bander dans l’odeur de baies sauvages. Les doigts d’la main ramenés en bouche de canard, ça pas faite ni une, ni deux, que j’étais rendu en elle jusqu’au poignet. Surement la sensation la plus étrange de ma vie. Comme si ma main avait été avalée par une ploté d’pudding chômeur. À s’est soulevé de plaisir dans les airs, pendus après la barbell. Sa tête acquiesçait frénétiquement et je la  suivais en faisant tranquillement aller mon poing. Sa respiration haletante me confirmait qu’on tenait quelque chose. C’était notre première fois de ça à tous les deux. J’avais l’impression d’avoir 16 ans et d’être en terrain inconnu. Que ce qu’on vivait valait de quoi. On aurait dû filmer ça quelque chose…

J’me suis fini à mitaine dans les douches parce qu’elle était pu capable. Pas de faute. J’avais l’goût de me retrouver tout seul de toute façon. Ça m’avait saisi à peine après avoir fini de d’la faire jouir au bout d’mon bras. Comme un frisson d’vie qui te file entre les doigts… La question qui tue. Comment tu peux ben toper ça, un fisting au Gatorade?

-Guedoune

Guedoune

1 Comment

  1. Marco
    February 23, 2015

    hahaha Doux jésus!

    Reply

Leave a Reply