Auteurs invités

Illustration de Véronique Côté

Auteure invitée : Marie Laverge

Mardi, late at night devant un écran catodique, refresh incessants de Facebook comme une insulte supplémentaire au quotidien déprimant de Francis. Il le sait, on le sait, tous ses amis assignés d’un petit point vert à côté de leur nom le savent. En ligne 24h sur 24h, cellulaire, lap top, iPad, tout ce qui faut pour ne rien manquer, même si souvent, il ne se passe rien, ni sur le web, ni dans la vie de Francis.

En cas de rare période d’achalandage interactif, Francis est automatiquement et triplement notifié. La séquence habituelle étant le plus souvent son iPad qui ding en premier, son ordi qui gémit en écho puis la notification visuelle sur écran verrouillé du iphone.

ŸMélanie

Qu’est-ce tu fais?

Mélanie. Un nom commun pour une attirance commune. Mélanie met des photos avantageuses de son corps de femme. Petits seins de femme, hanches de femme, surmontés d’un beau visage de femme, Francis n’a pas besoin de plus pour se faire aller le poignet. Il ne manque rien de ses pérégrinations photos, il a habilement coché Ami proche pour s’assurer de recevoir les notifications de chaque ajout à son profil. Mélanie a maintenant une petite étoile à côté de son nom, la star de ses soirées d’onanisme pathétique.

Le pop up au nom de Mélanie devrait donc le réjouir, mais il sait qu’il y a anguille sous roche. Ils n’ont jamais particulièrement chatté ensemble, ils n’ont jamais particulièrement été présentés, ne fréquentent pas particulièrement les mêmes endroits. Il est particulièrement 1h04 am et surtout, il vient impulsivement de liker une de ses photos particulièrement charnelle datant de 2009. Busted.

Il sait qu’il n’aurait pas dû le faire, pas dû liker. Une preuve incriminante. La signature d’un maître incontesté de l’autoérotisme. Le modus operandi d’un serial jerker.

ŸFrancis

J’me crosse en te regardant, lol.

Je lis les internet.

Toi?

ŸMélanie

Mélanie est en train d’écrire…

Bon, déjà qu’elle réponde, ça relève du miracle. Francis a une bien piètre opinion de lui-même peut-être en raison du fait qu’il n’a jamais performé en sport, au grand désarroi de son père, peut-être aussi tout simplement parce qu’il n’éjacule pas assez souvent dans le corps chaud d’une jeune femme, contrairement aux glorieux kleenex qui jonchent le plancher de sa chambre-bureau-salon-cuisine. Non, Francis n’est pas obsédé, il vit simplement dans un « loft » sur Christophe-Colomb. Une belle garçonnière juste pour lui.

ŸMélanie

Je regarde de la porn. Girl on girl action going on.

 

O.k. Ok. OK. OK. OK., se répète Francis. Mélanie, highjackeuse professionnelle de rêve! Il doute, c’est sure qu’elle niaise, tactique de fille pour le faire sentir comme de la marde.

ŸMélanie

Une blonde et une brunette, des bests.

Mélanie préfère la porn de lesbi. Francis préfèrerait se faire Mélanie plutôt que de décharger devant les photos de son dernier trip à Hampton beach. Répond Francis, fais ce que t’as à faire.

ŸFrancis

Et qu’est-ce qu’elles font tes bests?

ŸMélanie

La brunette se fait aller la langue sur la petite bille de la blonde. C’est pour ça que j’ai toujours voulu être blonde. Blonds have more fun.

Mélanie, Mélanie, Mélanie. Son anglais le chavire, ses termes d’ado font durcir son pantalon. Il se doit de le retirer, par respect pour son gland enflé. Dépêche Francis, tu prends trop de temps à répondre, elle va penser que tu te crosses. Elle va SAVOIR que tu te crosses.

ŸFrancis

Sur quel site tu browses ta porn?

Francis ne s’épargne pas, il suck solide comme journaliste érotique. À un clic de séparation de 2 filles et un cuni, c’est ce qu’il a trouvé de mieux à questionner. La rigueur de Francis est sans faille.

ŸMélanie

Youporn

ŸFrancis

Si j’étais toi, j’essaierais beeg.com, la qualité est meilleure.

Le Jean Airoldi de la porn en croisade contre les pubis pixélisés s’est prononcé. Si tôt sent, sitôt regretté.

ŸMélanie

Qu’est-ce qui te turn on? Cumshots, straight porn, sodomie?

ŸFrancis

Un peu de toute.

Est-ce que tu te touches en ce moment?

ŸMélanie

… Sinon, c’est quoi le point? Comme là, j’ai un doigt dans ma chatte et de l’autre main je me branle avec mon vibro.

Francis empoigne ce qui lui reste de masculinité : sa queue gorgée de sang en pensant à Mélanie, bandante professionnelle 2.0

ŸFrancis

BRB

Pas besoin de porn, Francis se contente de son plus récent album photo et de son dirty talk. Il éjaculerait volontiers sur ses petits seins durs ou dans sa petite chatte toute mouillée qui ne demande qu’à être pénétrée. Ses jolies fesses qui rebondissent au rythme de son dick. Francis n’en peut plus et c’est devant le cliché d’un duck face particulièrement réussi de Mélanie qu’il explose, le cœur lui battant entre les mains, la vie lui glissant entre les doigts.

ŸMélanie

Maintenant qu’il a rempli de honte un autre mouchoir no name, rien de fancy pour Francis, comment justifier sa disparition? Envie de pisser, pause cigarette? Francis n’a jamais autant eu envie de commencer à fumer.

ŸFrancis

Scuse moi, de retour. T’en es où? Toujours les doigts dans ta chatte?

ŸMélanie

C’est beau, je me suis finie pendant que tu te shaftais.

Bon, je me couche, meeting tôt demain. A+

ŸFrancis

Bonne nuit, on remet ça n’importe quand.

C’est comme ça que Francis à 1 :18 AM a gâché le seul et unique sexchat qu’il aura ever dans sa vie d’internaute. Il regardera souvent de la porn lesbienne, espérant retrouver la brunette attablée sur une blonde, sans vraiment s’extasier sur la chose. Sans queue, difficile de s’identifier.

Il se rabattra sur les vacances d’été de Mélanie au BC, partie cueillir des petites cerises rouges rouges rouges avec son amie Julie, jolie brunette pulpeuse qui, d’après ses derniers albums photos, fait des ravages au beach club de Pointe Calumet…

-Marie Laverge

Auteurs invités

Leave a Reply